Étiquetage de l’origine des miels

Conformément à l’annonce faite au début de l’été 2019 en faveur d’un renforcement de l’information des consommateurs sur l’origine des miels, Didier GUILLAUME, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Agnès PANNIER-RUNACHER, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, ont notifié un projet de décret à la Commission européenne en juillet dernier.

Dans le cadre des échanges avec la Commission européenne, celle-ci a indiqué à la France que la mise en évidence des pays représentant plus de 20% de la quantité de miel allait trop loin par rapport à ce que permet l’actuelle réglementation européenne.

Néanmoins, la France souhaite réagir rapidement et va proposer à la Commission un nouveau projet de décret visant à imposer une obligation de l’indication de la liste des pays, par ordre pondéral décroissant. Cette voie, si elle est effectivement validée par la Commission, permettra d’améliorer significativement l’information du consommateur tout en garantissant un cadre juridique sûr pour les opérateurs.

Communiqué de presse du ministère de l’Agriculture