Point Bien-être animal

Le conseil des ministres de l’Agriculture de l’UE a approuvé majoritairement une initiative de l’Allemagne en faveur d’un système européen d’étiquetage sur le bien-être animal. Alors que d’autres États membres comme les Pays-Bas et le Danemark ont déjà expérimenté avec succès ce type d’étiquetage, l’Allemagne travaille actuellement sur l’instauration d’un label national, et plaide pour un étiquetage « obligatoire et contraignant » couvrant tous les produits sur le marché européen.

Conseil « Agriculture et pêche », 27 janvier 2020

Par ailleurs, Didier Guillaume a annoncé, le mardi 28 janvier, de nouvelles mesures pour la protection et l’amélioration du bien-être animal – d’élevage ou de compagnie :

  • Aller vers la fin des pratiques douloureuses en élevage ;
  • Renforcer la sensibilisation et la formation au bien-être animal ;
  • Améliorer la qualité de vie des animaux d’élevage ;
  • Améliorer les conditions de transport des animaux ;
  • Améliorer l’information des consommateurs ;
  • Responsabiliser les propriétaires d’animaux de compagnie.

Ces mesures viennent compléter et élargir les dispositions de la loi EGAlim qui comportait plusieurs mesures pour lutter contre la maltraitance animale, notamment dans les phases de transport et d’abattage.