Avis ANSES à la suite de la crise Lubrizol

L’ANSES a publié ses recommandations pour la mise en place de la surveillance à long terme de denrées alimentaires.

À la suite de l’incendie de l’usine Lubrizol, deux phases de gestion ont été mises en place par les autorités pour maîtriser les risques d’exposition par l’alimentation. Lors de la première étape, les échantillons prélevés avaient pour objectif de rechercher les contaminants susceptibles d’être associés à l’incendie dans des denrées alimentaires situées sous le passage du panache et de mesurer leur niveau. Cette recherche a concerné tant les aliments destinés à l’homme qu’aux animaux. Les avis successifs de l’ANSES formulés au vu des analyses reçues n’ont pas mis en évidence de niveau de contamination pouvant conduire à des risques accrus d’exposition par l’alimentation à court terme.

Avis de l’ANSES relatif aux évaluations de risques post-accidentelles liées à l’incendie de l’usine Lubrizol en Seine-Maritime