Un test ADN dévoile une adultération généralisée des produits à base de plantes

Une étude publiée dans la revue Frontiers in Pharmacology a mis en évidence une fraude massive et mondiale dans le secteur des produits à base de plantes, avec près de deux tiers de produits non-conformes.

Des chercheurs de l’Institut national de recherche et développement pour les sciences biologiques de Roumanie ont testé l’authenticité de près de 6 000 produits vendus dans 37 pays au moyen de la technologie ADN.

Leurs résultats montrent que 27 % des produits testés ne contiennent pas les ingrédients annoncés sur leurs emballages. En Europe, le pourcentage de produits frauduleux s’élève à 47 %, contre 33 % en Amérique du Nord, 23 % en Asie et 79 % en Australie.