Pas de Brexit au 31 octobre

Le Brexit n’interviendra pas le 31 octobre. Après deux heures de discussions vendredi 25 octobre, les représentants des 27 États membres ont acté le principe d’accorder un nouveau report au Royaume-Uni, comme le Parlement britannique a contraint Boris Johnson à le demander.

Après quelques hésitations, surtout dans le camp français, les Européens ont fini par accepter, lundi 28 octobre, un compromis pour un décalage du Brexit au 31 janvier 2020. Un décalage « flexible » : le Royaume-Uni pourra sortir de l’Union européenne plus tôt s’il est prêt, et si le gouvernement Johnson parvient à faire définitivement adopter par le Parlement britannique la loi d’application dans le droit national de son accord avec Bruxelles.