Enquête DGCCRF – Commercialisation des viandes et abats de veau

Les enquêteurs de la DGCCRF ont vérifié la loyauté des dénominations de vente utilisées pour les viandes de bovins jeunes. Ils ont contrôlé 30 établissements dont 13 grossistes spécialisés et 10 abattoirs. Ils n’ont pas constaté de fraude massive (16,7 % de taux d’anomalie). Les abattoirs distinguent les âges sur l’étiquetage comme dans la facturation. Les principales infractions ont été relevées aux stades des traiteurs et des grossistes de la restauration commerciale.

 Article DGCCRF